Le Progrès du 02.03.2015

Basket : les locaux ont dominé leurs adversaires

Ce samedi de basket occupant les deux gymnases Cordier et Saint Exupéry de 12h30 à 22h30 pratiquement non-stop ont connu certes des hauts et des bas, mais pour la présidente Geneviève Chovet : Nous avons enregistré de bonnes satisfactions dans l'ensemble.





















Les Bugistes ont dominé les Bressanes.

3

4

5

Ce samedi de basket occupant les deux gymnases Cordier et Saint-Exupéry de 12 h 30 à 22 h 30 pratiquement non-stop a connu, certes, des hauts et des bas, mais la présidente Geneviève Chovet ne se laisse pas abattre : « Nous avons enregistré de bonnes satisfactions dans l’ensemble. Nos deux équipes premières, masculine et féminine se sont montrées à la hauteur en dominant nettement leurs adversaires. Les garçons, en premier, au gymnase Cordier, n’ont pas fait dans la dentelle en dominant (91-51) la réserve de Montbrison. Cette victoire rapporte du baume au cœur à notre équipe, qui sera ainsi motivée pour les prochaines rencontres, d’autant que Secco (29 pts dont 5 tirs bonifiés), et surtout Lopez (23 pts), ont retrouvé un rythme offensif exceptionnel. »

« Nos filles aussi, ont repris le cours de leur championnat en s’imposant (65-40) face à Bresse-Carriat pour maintenir leur excellente position dans le groupe de tête de DF2 et en restant dans le domaine féminin, continue la présidente. Il convient de souligner le net succès des U17F (cadettes) face à Lagnieu (96-43). Je ne voudrais pas passer sous silence, la bonne tenue (34-64) de nos petits benjamins, face aux grands benjamins de la Chorale de Roanne dans le championnat régional, où ils n’ont pas à rougir de leur position. »

La cerise sur le gâteau est arrivée dimanche matin avec la victoire des seniors garçons 2 sur leurs homologues oyonnaxiens, victoire qui leur ouvre les portes de la montée en DM1.
seniors filles action.jpg

Le Progrès du 04.03.2015

GENEVIÈVE CHOVET (PRÉSIDENTE D’AMBÉRIEU BB).

Les compétences avant tout

Premier sport féminin français, le basket compte de nombreuses femmes présidentes de club. Parmi elles, Geneviève Chovet dirige Ambérieu BB depuis 2011.















Sandrine Lavergne, Jocelyne Logerot, Geneviève Chovet, Fanny Belline, Agnès Fillat, toutes présidentes de club dans l’Ain. Photo Laurent Tissot

·                                 

Sandrine LavSandrine Lavergne, Jocelyne Logerot, Geneviève Chovet, Fanny Belline, Agnès Fillat, toutes présidentes de club dans l’Ain. Photo Laurent Tissot

·                                 

3

4

5

Comme de nombreuses autres personnes avant elle, Geneviève Chovet découvre le basket avec ses enfants. Très proche d’eux, elle les accompagne aussi souvent que possible lors de leurs matchs.

En 2003, Christian Ducarre, le président de l’époque à Ambérieu BB, lui propose d’entrer au bureau en tant que secrétaire. Une expérience qui se prolonge durant huit ans. En 2011, Jean-Pierre Moro lui demande d’assurer sa succession à la présidence du club. Elle prend le temps de la réflexion avec son entourage. « Que l’on soit homme ou femme, être président d’une association nécessite une implication importante. Mes proches devaient être associés à ma décision », précise cette jeune et double grand-mère.

Au travers de sa candidature, aucun militantisme : « Quand on est président, l’objectif est de faire en sorte que le club fonctionne correctement. Que le cadre de vie soit agréable, convivial et pérenne. La façon de faire diffère certainement, que l’on soit un homme ou une femme. Mais l’objectif et les contraintes demeurent les mêmes ».

Toujours bien représentées lors des réunions, les femmes se montrent souvent beaucoup plus précises et sensibles que leurs homologues masculins. « Sans tomber dans la sensiblerie, nous montrons certainement plus d’empathie que les hommes. Notre instinct maternel nous pousse peut-être à nous préoccuper davantage du bien-être général de nos licenciés. Mais cela fait un peu cliché de dire ça ».

Geneviève Chovet ne souhaite pas tomber dans cette opposition trop simpliste. Ce qui importe à cette femme douce et pondérée, ce sont avant tout les compétences, et ce, bien au-delà du sexe. « Décréter la parité c’est bien, mais il faut surtout s’attacher aux capacités des gens. Quand je missionne quelqu’un, je le fais surtout vis-à-vis de ce qu’il peut apporter qu’il soit homme ou femme », précise celle qui gère son club d’une main de fer dans un gant de velours, sans jamais élever la voix.

Le basket, par sa mixité, ne peut que s’enrichir de compter bon nombre de dirigeantes dans ses instances.

Le comité de l’Ain se réjouit d’avoir dans ses rangs des représentantes à l’image de Geneviève, portant haut les valeurs de la femme et de leurs clubs.

De notre correspondant local Laurent Tissot

5 presidentes.jpg

Le Progrès du 25.03.2015

Ambérieu renoue avec la victoire

Le déclic s’est produit le 28 février avec la nette victoire (91-51) sur la Réserve de Montbrison et ensuite les ambarrois sont allés s’imposer à St Priest (94-87), avec un certain panache avant de monter à l’assaut, ce samedi du leader de la poule A de RM2 : l’AL Caluire et Cuire qui ne s’attendait pas à trouver pareille résistance.





















Gwenael Pommier a inscrit 14 points lors du dernier match.  Photo Andre Couvert

5

Basket

Ambérieu basket est dans. Le déclic s’est produit le mois dernier avec la nette victoire (91-51) sur Montbrison. Les Ambarrois sont ensuite allés s’imposer à St-Priest (94-87) avec un certain panache Avant de croquer in extremis le week-end dernier, le leader de la poule A de RM2, l’AL Caluire et Cuire.

Le coach des seniors Clément Lavergne a déclaré : « Arracher finalement cette victoire, nous fait énormément de bien. Le week-end prochain, nous recevons la Ricamarie et dans le même temps nos deux principaux concurrents pour le maintien Montbrison et Charpennes s’affrontent, ce qui pourrait nous permettre de nous écarter de la zone rouge. »
pommier Gwen 03.2015.jpg

Le Progrès du 28.03.2015

La Ricamarie 2, le match qu’il faut gagner samedi








Francis Humbert . Photo André Couvert


Après avoir tombé le leader de la poule A de RM2, chez eux, samedi dernier, les basketteurs ambarrois (Seniors garçons 1) s’apprêtent à jouer de nouveau à domicile ce samedi à 20 h 30, au gymnase Cordier, contre La Ricamarie 2.

Un match qui paraît bien à leur portée mais dans lequel ils ne devront absolument rien lâcher.

« Je n’avais pas Secco pour jouer contre Caluire. Ce dernier devrait faire sa rentrée contre La Ricamarie et ses tirs de loin seront pour l’équipe un atout précieux, d’autant plus que les autres éléments, en son absence ont prouvé qu’ils étaient capables de réaliser des exploits. En tout cas, ils ont manifesté leur volonté de tout tenter pour assurer leur maintien en RM 2. Méfiez-vous tout de même de cette équipe réserve qui a toujours le potentiel de se renforcer lorsqu’elle se sent particulièrement menacée. Je disposerai de mon équipe au complet qui, en se montrant agressive en défense et généreuse en attaque, devrait parvenir à se tirer d’affaires. », explique l’entraîneur.

Francis.jpg
création de site internet avec : www.quomodo.com