Le Progrès du 02.05.2014

Basket : les seniors filles ABB candidates pour la DF 2

Il reste actuellement trois équipes féminines dans le championnat DF3 qui peuvent aspirer à une place en DF 2, pour la saison prochaine, Ambérieu BB en pôle position, avec 13 victoires et une courte défaite (40-42) le 18 janvier dernier à Izernore, L’entente Feillens/Saint-Martin-Belle Roche et Izernore, deuxièmes ex aequo, avec douze victoires et deux défaites.

Paradoxalement les deux dernières journées de championnat seront capitales pour deux de ces trois équipes prétendantes, à la montée en DF 2.

En effet, Ambérieu se déplace à Feillens, le 17 mai, reçoit Izernore, le samedi suivant 24 mai et va tout mettre en œuvre pour prendre sa revanche sur la saison dernière, où Feillens lui avait barré la route du titre de DF 4.

Les Ambarroises ont battu Feillens deux fois en début d’année, à domicile, en Coupe de l’Ain (65-57) puis en championnat (57-47), à huit jours d’intervalle. Mais tout dépendra de la forme actuelle et des effectifs disponibles. Un seul succès, de préférence contre Izernore avec un écart supérieur à deux points, ferait l’affaire des Bugistes qui jetteront cependant toutes leurs forces dans la bataille à Feillens le 17 mai.

 


Le Progrès du 07.05.2014

Le basket ambarrois est né dans les douches un jour de novembre 1943

Sport. Le club, fondé par une poignée de cheminots dont André Couvert, fête ses 70 ans en grande pompe le 29 mai. La mémoire du basket local raconte cette épopée qui a vu la création d’une association forte aujourd’hui de 238 licenciés et 17 équipes en compétition.

André Couvert, mémoire du basket ambarrois et correspondant du Progrès depuis 1947, époque à laquelle il était secrétaire du club. Photo Antoine Delsart






















17 équipes en compétition.


 


















 

 

Le futur et le passé du club ambarrois : à gauche, les enfants de l’école de basket lors de l’arbre de Noël 2013 ; à droite, une des premières équipes des années 1950. Photos André Couvert

 


« On avait un ballon en cuir, avec des lacets. Mieux valait ne pas se le prendre dans la figure… Presque toutes les semaines, il fallait l’emmener cher le cordonnier pour le recoudre ! » C’est à ça que ressemblait le basket-ball en 1944, lorsqu’André Couvert, alors jeune apprenti cheminot de 17 ans, se retrouve piqué par un doux virus qui ne le quittera jamais : le pionnier a signé cette année sa 70e licence. Un record dans l’Ain (et en France ?).

Le régime de Vichy tolère le basket

Il y a sept décennies, l’idée d’implanter une association sportive de basket dans la cité cheminote est née à l’issue d’un entraînement, sous les douches du dépôt. « Un instituteur qui jouait avec nous, René Berthet, m’a lancé : “Que penses-tu de créer un club à Ambérieu ?” J’ai répondu : “Pourquoi pas ?” »

Lui et une poignée de camarades foulent chaque matin, « en short et torse nu, été comme hiver », le stade en du quartier gare. L’exercice physique fait partie de la formation. Conformément à la « méthode Hébert » prônée par le régime de Vichy, qui veut des hommes « forts » mais bannit le professionnalisme et, par exemple, les compétitions de football. Le basket échappe à ce contrôle paranoïaque. Certains après-midi, les apprentis de la SNCF se retrouvent sur le terrain en sable derrière l’église de la gare. « Pour s’acheter des espadrilles et des chasubles, il fallait des bons d’achats de la mairie. Ça faisait partie du rationnement », se souvient celui que tout le monde surnomme affectueusement Dédé.

Attablés au café des sports le 3 novembre 1943, le directeur du centre d’apprentissage, Charles Morat, et le chef du dépôt de locomotives, Charles Bouchayer, jettent les bases de l’US cheminots d’Ambérieu (USCA). La section rejoint celles des « trompettes et clairons », des boules et du football. À défaut de meilleures conditions de jeu, bâtir une association offre des adversaires aux deux équipes ambarroises, cadets et juniors.

Voyages en wagons

« Nous étions quatre en championnats de l’Ain, avec Bellegarde, Carriat-Bourg, et l’US bressane. On se déplaçait soit en machine à vapeur, soit dans des wagons spéciaux pour les longs trajets. » Et André Couvert déroule les anecdotes. Comme ce déplacement mémorable à Bourg : arrivés noirs après un aller en soute à charbons, ils sont repartis en auto-stop, blanchis par les sacs de farine d’un camion !

Ils partirent 12, mais par un prompt renfort…

70 après, l’épopée continue. La douzaine de licenciés a fait des petits, beaucoup de petits. « Les temps ont bien changé » sourit l’actuelle présidente, Geneviève Chovet. « Aujourd’hui, nous sommes 238 licenciés et avons 17 équipes en compétition », détaille fièrement la 18e personne à tenir les rênes de l’ABB-USCA. Le baromètre est au beau fixe : le club peut compter sur des bénévoles dévoués et deux entraîneurs diplômés d’État ; l’équipe fanion tient son rang en RM2 ; une entente conventionnée avec Saint-Rambert et Saint-Jean-le-Vieux devrait voir le jour sous peu pour pérenniser et renforcer les catégories U13, U15 et U17. Et il y a donc cette fête des 70 ans qui se profile. Une vraie réunion de famille pour les anciens comme les nouveaux.

 

 

 

 

 

 

noel ecole.jpg
equipe annees 50.jpg
dd couvert.jpg

Le Progrès du 17.05.2014

Les matches vont s’enchaîner au gymnase Bellièvre pour les basketteurs ambarrois




































Yvan Lopez, toujours sur la brêche ce samedi contre Lagresle.  Photo André Couvert

C’est désormais la dernière ligne droite pour les basketteurs ambarrois (seniors garçons 1), qui reçoivent Lagresle (Loire) samedi à 20 heures, au gymnase Bellièvre, en clôture d’un programme particulièrement étoffé. La journée débutera à 13 heures avec les U 9 M1 de Patrick Pellaudin qui affrontent Viriat, suivis à 14 h 30 des U 12 féminines de Jean-Pierre Moro, qui seront opposés à Saint-Rémy.

À 15 heures, les U 13 masculins de Sylvain Licopoli recevront la formation du BC Dombes et à 18 heures, les U 17 masculins de Loïc Callenfre et Quentin Da Porta (Entente avec Albarine BC) auront la tâche assez difficile face à l’équipe correspondante de Belley.

Et à 20 heures, match vedette des seniors garçons 1, qui tenteront de prendre leur revanche du match aller (69-81) contre Lagresle 2. Mais ils devront se passer des services de David Chevalier et Vincent Vanbiesen, indisponibles. Quoiqu’il arrive, ils sont assurés du maintien en RM 2.
lopez yvan 2.jpg

Le Progrès du 20.05.2014

BASKET EXPRESS. Seniors Garçon 1 : « La rage de vaincre ! »

Depuis début janvier, depuis le début des matches retours, deux courtes défaites d’un tout petit point dont une chez le leader Chassieu, et une à Montbrison, les basketteurs ambarrois auront réalisé une fantastique demi-saison digne des plus sérieux prétendants à la montée en RM 1. » « Ah si nous avions eu cette rage de vaincre depuis le début de saison ! », pouvait s’exclamer le coach Clément Lavergne, satisfait de voir ses hommes, aussi volontaires; aussi vaillants dans les combats.

Cette rage de vaincre immortalisée certainement à la dernière seconde du match par un tir victorieux de Dorian Ducarre de pratiquement toute la longueur du terrain.

36-23.20.48.31-16, l’équipe ambarroise a construit sa victoire dans les trois premiers quarts et même si elle s’est un peu relâchée dans le dernier (17-37), les Malides (25 pts) ; Blieck (15 dont 4 tirs bonifiés), Humbert (15), Ducarre (14 font 3 tb), Maroquenne (2), El Mahi (4), Bouvard (5 dont 1 tb), Lopez (14) et en l’absence de Chevalier et Vandiesen ont obtenu un franc succès (94-84) sur Lagresle 2, transformant en outre 28 lancers francs sur 39 tentés.

Le Progrès du 24.05.2014

Basket : sprint final pour les seniors filles

Photo André Couvert

Photo André Couvert

Samedi 24 mai, à 18 heures, au gymnase Bellièvre, les seniors filles recevront la formation d’Izernore, une de leurs rivales avec Feillens, pour l’accès en DF2. Elles doivent absolument l’emporter ce soir avec au minimum 3 points d’écart. Leur coach Jean-Michel Chantereau reste confiant : « Je compte sur mon équipe au complet, bien que Clarysse Ducarre soit incertaine et qu’Alice Goyer devra s’économiser en raison de son entorse pas encore tout à fait guérie. » La situation est à peu près identique pour les U15F de Jean-Pierre Moro, qui doivent impérativement battre Servas, à 14 heures pour rester dans la course au titre, alors que les seniors garçons 2 clôtureront la soirée à 20 heures, face au GS Carriat et que les seniors 1 iront disputer à Neulise, leur dernière rencontre de RM 2.


Le Progrès du 27.05.2014

Basket : les seniors filles en DF2

Photo André Couvert

 

Photo André Couvert

Grâce à leur magnifique succès (63-49), samedi soir, au gymnase Bellièvre, les seniors filles ont gagné leur place en DF 2 pour la saison prochaine et ainsi Jean-Michel Chantereau a atteint son objectif. « Je suis pleinement satisfait, car elles ont joué avec beaucoup de cran, compte-tenu de l’enjeu et aussi avec application en marquant sept paniers à 3 points. » De leur côté les U15 F ont également réussi dans leur entreprise en prenant le meilleur sur Servas (43-22) et en se cantonnant ainsi dans le groupe des quatre premières qui seront qualifiées pour les demi-finales.

Le Progrès du 23.05.2014

Basket : les Ambarrois ont disputé leur première saison en 1944

Récit de la première saison des basketteurs ambarrois, en 1944.





























L’équipe de basket d’Ambérieu, le 15 mai 1944, lors du tournoi de Montalieu. Ici, les finalistes contre la Fraternelle d’Oullins. Debout à g. André Couvert. Accroupis : Robert Vial, Jean Crozet, Charles Pathias (cap.) (debout à dr. nom inconnu). Photo DR

Le club de basket fête ses 70 ans

En mai-juin 1944, sous l’occupation allemande et au moment où les prémices du débarquement allié sur les côtes de Normandie se font jour, le basket ambarrois, sous l’égide de l’US Cheminots d’Ambérieu, termine sa toute première saison d’activité car il a vu le jour le 10 octobre 1943, sous la première présidence de Charles Bouchayer, alors chef de dépôt des locomotives. Les membres du Bureau sont René Robert (vice-président), René Berthet (secrétaire), Auguste Guillard, (secrétaire adjoint), Charles Morat (trésorier), André Carillon (trésorier adjoint), Michel Goyard et Jean Rachel.

La première saison 1943-1944

Passés les formalités administratives (FFBB et comité de l’Ain), l’achat d’équipements et de ballons au moyen de tickets de ravitaillement, deux équipes seniors masculines sont prêtes à entamer le championnat de l’Ain qui débute le 14 novembre par un déplacement à Bourg, contre le GS Carriat. Un premier match qui se solde par une défaite (7-26), mais le second match est gagné (19-11) contre Saint-Rambert. En amical, les Ambarrois l’emportent face aux jeunes militaires de l’école d’Autun, repliée au camp de Thol, à Neuville. Et ce sera encore une défaite contre Carriat (14-40) au match retour, puis un nouveau succès (15-14) à Saint-Rambert, avant la rencontre du 2 avril face à l’US Bressane. Ce match prévu le 28 novembre avait été reporté en raison des intempéries car le basket se jouait alors en plein air. Les Bressans l’emportaient (23-14).

En ce temps-là, les scores étaient bien modestes

On notera la faiblesse des scores et la pauvreté du championnat de l’époque (4 équipes) mais une victoire ambarroise (22-10) sur les cheminots de Clermont en Coupe SNCF. Une épreuve d’où les Ambarrois seront éliminés un peu plus tard, à Dijon, par les cheminots de Melun (26-36).

C’est alors que sous l’impulsion de Suzanne Laverty, une section féminine va naître le 15 mars. Ainsi, la première saison se terminait le 14 mai avec, en point d’orgue, le tournoi de Montalieu où les Bugistes se retrouvaient en finale contre la Fraternelle d’Oullins, emmenée alors par le grand André Buffières et qui s’imposait facilement (51-27). Pour se voir attribuer la Coupe mise en jeu, alors que les vaincus, en guise de consolation recevaient deux beaux lapins dépouillés. André Buffières proposait de faire un échange : la Coupe contre les deux lapins car ils souffraient un peu plus des restrictions à Oullins. Et c’est ainsi qu’Ambérieu est rentré avec la Coupe…

equipe 1944.jpg

Le Progrès du 31.05.2014

Le Progrès du 31.05.2014

Basket express - Ambérieu. Un tournoi caritatif au profit de la recherche médicale

















 

Photo André Couvert

Le traditionnel tournoi de basket (3x3) a eu lieu vendredi soir au gymnase Cordier, au profit de la recherche sur la maladie rare d’Huntington. Il a réuni 12 équipes de garçons et 8 de filles.

Ainsi les équipes de Montalieu, Bellegarde, Albarine BC, Izernore, Lagnieu et Ambérieu ont pu s’affronter et si les Purple Team (filles d’Ambérieu) ont battu les Old Stars (Izernore) et que Bellegarde s’est imposé devant les « Charrettes » d’Ambérieu BB, les résultats n’avaient pas d’importance. Ce qui comptait à l’arrivée : la remise d’un chèque de 410 € à l’association Huntington Avenir qui œuvre pour la recherche contre cette maladie.









huntington cheque.jpg

Le Progrès du 31.05.2014

Le basket ambarrois a fêté dignement ses 70 ans !





















 

Les personnalités au moment de la remise des ballons par le président de la Ligue du Lyonnais.  Photos André Couvert

Ce jeudi était un grand jour de fête pour le basket ambarrois qui soufflait ses 70 bougies. De la Présidente Geneviève Chovet au plus jeune des joueurs, en passant par les dirigeants, les éléments des différentes équipes, tout le monde était sur le tas pour préparer cette belle journée, pour afficher les photos souvenirs qui ont marqué toute une époque, pour organiser des jeux par équipes, par tranches d’âges, pour préparer le ravitaillement et aussi la soirée festive. Le repas dansant clôturait cette fête à l’espace 1 500, en apothéose, avec une bonne centaine de convives, cette journée mémorable.

Ils étaient nombreux, à venir flâner au gymnase Cordier, le long de l’exposition de photos où ils avaient la joie de se reconnaître ici ou là en se remémorant quelques épisodes savoureux du passé. Le balbutiement des premières années, avec la contrainte de l’Occupation, la Libération, les voyages en Suisse d’après guerre, les hauts faits d’arme des équipes, tels les 32e de finale de la Coupe de France contre le SMUC (Marseille), devant plus de 500 spectateurs au stade des Apprentis. Ou encore la rencontre internationale avec la sélection des Cheminots portugais.

À 19 heures, un apéritif d’honneur, à l’Espace 1 500 réunissait tout ce beau monde en présence des personnalités : Jean-Pierre Gomez président de la Ligue du Lyonnais de basket, Gérald Chauvet, président du Comité de l’Ain, Ronald Granju adjoint au maire d’Ambérieu délégué aux sports.

 
70 ans.jpg
création de site internet avec : www.quomodo.com